samedi 5 mai 2007

05.05.2007

Anaïs, un visage d'ange

Courageuse petite(par la taille)maquilleuse qui court d'un photographe de mode à un cinéaste de pub,en passant par des appuis esthétiques de ventes promotionnelles... Charisme et volonté.




Un de Baumugnes ?

Sur les traces de l'illustre écrivain Jean Giono. Hors cliché ou folklore, une lumière minérale.






Au bout de la route

Juin 1979, direction Venise



Benoît

Toujours heureux, un état mental dés la naissance.



Ma moto, émoi

à 14 ans, j'en révais...



Une phrase par jour. Le roman d'une vie?

L'enfer des samedis ( froids, pluvieux, mal de tête, courses, leçons des enfants,
réparations et bricolages )

Elle était belle et le savait point dehors virgule les rayons du soleil éclaboussait virgule
d'une ardente chaleur virgule...

Toutes questions se prêtent aux papotages mondains, aussi bien qu'aux essais philosophiques.

“On ne se marie pas pour créer un bonheur, la seule véritable raison est, qu'à un moment,
on est incapable de vivre l'un sans l'autre, donc on décide de vivre ensemble.
D'ailleurs les moments réels de plein bonheur sont peu nombreux,
car la vie commune est bien plus difficile que la vie solitaire.
Il est impératif d'essayer au maximum de renoncer à tout le reste et d'assumer tous risques
de déception par avance.
On vit ensemble pour avoir un compagnon qui confirme le droit d'être comme on est
et d'en être fier.
Accepter son sort, en prendre son parti, le connaître et le prendre avec ses avantages
et ses inconvénients.( D'après Miléna Jésenka ? ) “

Parce que je sens que je peux arriver à exprimer ce que je ressens et ce que j'aime, dans cette vie que m'a fourni le destin, alors j'essaie, malgré mes carences intellectuelles et culturelles,
de transcrire en mots et images, des impressions, des sensations, que je crois vraies !

L'éducation facilite, peut-être, l'apprentissage de diverses notions. C’est difficile à faire
comprendre à un jeune enfant, mais finalement, je crois qu'il est bien d'apporter
un maximum d'informations (et non pas d'affirmations) à ce demandeur difficilement rassasié.
J'entends jeune jusqu'à 20 -25 ans.
Et le seul problème est dans la façon, d'apporter ses informations en partage .
Tous les maîtres, les professeurs ne devaient faire ressentir alors, que leur personnalité,
que leur plaisir, leur amour, leurs besoins de communiquer, de partager ces informations,
pour inciter à en demander encore plus.
Malheureusement, je ne me rappelle pas avoir connu ce genre de personnalités parmi
les "éducateurs" dont j'ai croisé le chemin, sauf aux Beaux-Arts,quelques un.
Ensuite, le temps passe, le chemin se trace et on prend plus ou moins bien son parti
de l'aspect que prend notre vie.
( envoi d'une invitation, à une exposition, vers tous les profs, instits...qui ont jalonné
mon "éducation" scolaire..? )

Vendredi 13 février 19h
D'un point de vue météorologique, une journée superbe, ciel entièrement dégagé, bleu roi, quelques nuages blancs de passage, très hauts, une température en hausse
et vers midi carrément bonne.
Etat d'esprit neutre, tension calme, ventre dans l'oubli,
je ne me rappelle pas avoir eu d'idées intéressantes, ni que ce soit à noter.
Il doit y avoir une erreur quelque part ?

" D'abord, on fait ce qu'on peut...avec c'qu'on a....et ça va! "


1 commentaire:

martial maurette photographe a dit…

http://www.whohub.com/martialmaurettephotographe

 
over-blog.com